La province de Namur, au coeur de votre quotidien
headerphoto

Poursuite du projet initié par le CSNPE - Relevés de Végétation

Poursuite par le Dr Guy Bouxin du projet initié par le CSNPE - Relevés de Végétation 

Le Comité Scientifique de la Conservation de la Nature et de la Protection des Eaux, initié par M. Henry HALLET, avec l’aide de la Députation permanente de la Province de Namur, le soutien de la Ville de Namur, la diffusion a été assurée par la Direction générale des Ressources naturelles et de l’Environnement, Ministère de la Région wallonne. Le CSCNPE adopta d’emblée une démarche globale, originale et innovante en travaillant sur base d’entités fonctionnelles en prenant pour un bassin hydrographique l’ensemble des aspects en considération. Après l’étude du bassin versant de la Gelbressée, (direction de l’Ir Daniel Galoux puis du Dr Jean Margot), le comité a fait l’étude du bassin versant de la Molignée, (présidée par le Dr Guy Bouxin). L’ensemble des publications du CSCNPE se trouve sous l’onglet archive CSCNPE.

A. Sites naturels les plus intéressants de l’agglomération namuroise. 45 pages Download

B. Projet Gelbresée

C. Projet Molignée

D. Cahiers d'écologie urbaine - URBS Namurcensis

E. Brochure sur la ville de Namur

Lors de la dissolution du Comité Scientifique de la Conservation de la Nature et de la Protection des Eaux, M. Guy Bouxin a rejoint la Fondation Gouverneur Renè Close pour y poursuivre ses études de relevés de la végétation : Végétation des cours d’eau dans le bassin versant du Bocq et qualité d’eau. Cette étude est terminée et publiée dans la Revue des Sciences de l’Eau (voir liste des publications), sur ce même site de la Fondation Gouverneur René Close (étude détaillée) et sur un site personnel de l’auteur (approche statistique) à l’adresse : http://guy-bouxin.e-monsite.com . Elle a aussi fait l’objet de deux posters. D’autres études sont en cours et en projet.

Travaux terminés :

1.    Végétation des cours d’eau dans le bassin versant du Bocq et qualité d’eau

 Après une première étude réalisée pendant les années 1987-1988, avec des relevés de végétation basés sur les Anthophytes uniquement, une seconde a suivi pendant les années 2009 à 2014, portant cette fois sur les Anthophytes, les Bryophytes, les algues filamenteuses et les Cyanobactéries. Un relevé environnemental est associé à chaque relevé floristique. Quelques paramètres physico-chimiques des eaux du Bocq et de ses affluents ont été caractérisés. La grande masse de données a été analysée au moyen d’analyses multivariées.

Huit groupements végétaux sont décrits. Dans chaque groupement, un tableau reprend la liste des espèces et un second la liste des facteurs environnementaux, avec chaque fois les espèces ou facteurs environnementaux caractéristiques.

Les résultats de la campage 2009-2014 sont comparés à ceux de la campagne 1987-1988, ensuite avec ceux du bassin versant de la Molignée. Les liens avec la classification phytosociologique sont ensuite établis dans la mesure du possible.

Des propositions générales de gestion sont enfin présentées, groupement par groupement, suivies d’une conclusion générale.

Plusieurs annexes terminent cette étude.

Le texte en .pdf

2. Posters présentés lors du colloque « Au fil de l’eau » le 6 mai 2015. Lien vers le : Poster 1 - Poster 2

 

Travaux en cours :

Actuellement, deux études principales sont en cours :

  1. L’analyse statistique des tableaux de végétations avec un premier livre sorti en août 2016 (voir ci-dessous), ainsi qu’une version bilingue (français-anglais) sur le site de l’auteur.
  2. Etude de la répartition des Rhodophytes en Wallonie en relation avec la qualité des eaux, avec une première publication sortie en 2016 dans la revue Natura Mosana dans un volume d’hommage au Professeur Jacques Lambinon décédé fin 2015 (voir ci-dessous). L’objectif est de cartographier un maximum de sites avec des Rhodophytes dans les divers bassins versants de Wallonie ; ce dernier travail se fait avec la collaboration du Professeur Morgan L. Vis de l’Université d’Athens (Ohio) et devrait encore durer quelques années.

 

Projet :

Une nouvelle étude est en projet et doit débuter en septembre 2017, en collaboration avec le Contrat de Rivière Haute-Meuse, lors du chômage de la Meuse du 25 septembre au 13 octobre 2017. Elle consiste à décrire la végétation aquatique habituellement située sous le niveau de l’eau qui fluctue assez peu lors de la bonne saison. Les plantes à fleurs, les mousses et hépatiques, les algues et cyanobactéries seront recensées dans une série de relevés. Cela permettra de mieux définir l’état actuel des eaux de la Meuse au moyen de bioindicateurs difficilement accessibles en dehors du chômage.

Toutes ces études font l’objet de publications scientifiques. Voici un résumé des deux dernières publications.

 

Publications scientifiques récentes :

1.    Analyse statistique des tableaux de relevés de végétation. Recherche d’adéquation entre les données de végétation et les techniques statistiques, au moyen d’exemples. Paru en 2016 aux Editions Universitaires européennes. ISBN 978-3-8417-2875-3  440 pages

Résumé :

L’analyse statistique des tableaux de relevés de végétation demande une approche appropriée en fonction de la nature particulière et très diversifiée des données. L’analyse des données de végétation se fait en plusieurs étapes, depuis leur récolte, la construction des tableaux espèces x relevés, l’analyse statistique jusqu’à la synthèse sous diverses formes, avec la mise en relation de la végétation et de son environnement. L’analyse de la dispersion horizontale des végétaux n’est pas indispensable mais souvent instructive vis-à-vis de modèles de représentation de la végétation. Les principales techniques d’analyse factorielle et de classification sont ensuite développées et discutées, avec chaque fois la recherche des techniques les plus appropriées en relation avec les données. Un chapitre entier est consacré à la comparaison des résultats d’une étude statistique et de l’approche purement phytosociologique. Des propositions générales pour réussir une analyse multivariée sont alors données. Plusieurs logiciels personnels sont expliqués et d’autres présentés succinctement.

Cet ouvrage peut être commandé à partir du site https://www.morebooks.de/

 au prix de 53,90 euros, auquel il faudra ajouter les frais d’envoi (faire une recherche dans « Analyse statistique). L’auteur dispose de quelques exemplaires à prix réduit (- 15 %) et l’ouvrage peut aussi être commandé en envoyant un courriel à l’adresse : guy.bouxin@skynet .be. Un bon de commande sera alors envoyé.

2.    Contribution à l’étude des Rhodophytes de Wallonie, en relation avec la qualité des eaux

Paru en 2016 dans la revue Natura Mosana, nouvelle série, n° 69 (1-2) : 15-30.

Résumé :

Les connaissances actuelles sur les espèces de Rhodophytes de Wallonie sont précisées, en relation avec leur utilisation comme bioindicatrices de qualité d’eau. Après une mise au point taxonomique et nomenclaturale, les espèces sont brièvement décrites et illustrées, et leur relation avec la qualité de l’eau sont précisées. La connaissance de ce phylum n’est encore que fragmentaire en Wallonie

 

Voici la liste des publications sur la végétation des ruisseaux depuis le début des travaux du Comité scientifique :

 

Publications du Comité scientifique de la Conservation de la Nature et de la Protection des Eaux. A CONSULTER DANS LA RUBRIQUE « ARCHIVES CSCNPE »

 

Publications de Guy BOUXIN sur les végétations des ruisseaux.

BOUXIN, G. (1987) La végétation herbacée des ruisselets d’un massif boisé sur roches éodévoniennes, en Belgique.Colloques phytosociologiques, XV, 93-106.

BOUXIN, G. (1995). Démarche conduisant à la mise au point d’une technique de description de la végétation des ruisseaux. Acta bot. Gallica ,142, 533-540.

BOUXIN, G. (1991). La végétation aquatique et du bord de l’eau dans le bassin versant du Bocq (Condroz, Belgique). Rev. Sci. Eau, 4, 185-210.

BOUXIN, G. (2011a). Végétation aquatique du Bocq et qualité d’eau. Dans : Atlas du Karst Wallon, Commission Wallonne d’Étude et de Protection des Sites Souterrains, a.s.b.l., pp. 78‑87.

BOUXIN, G. (2011b). Évolution de la végétation macrophytique et trophie dans deux ruisseaux du bassin hydrographique de la Molignée (Condroz, Belgique). Rev. Sci. Eau, 24, 253-266.

BOUXIN, G. (2013). Végétation macrophytique, environnement et qualité d’eau dans le bassin versant du Bocq (Belgique, Wallonie). Rev. Sci. Eau, 26, 1-19.

BOUXIN, G. (2013). Végétation du lit mineur des ruisseaux et zones humides dans le bassin versant de la Molignée. Dans MICHEL, G & THYS, G. Atlas du Karst Wallon, bassins du Burnot et de la Molignée. Commission Wallonne d’Etude et de Protection des Sites Souterrains, La Hulpe, SPW. 80-90.

BOUXIN, G. & MICHEL, G. (2013). Les résurgences du Sourd d’Ave (WELLIN). EcoKarst, 93, 1-3.

BOUXIN, G. (2016). Contribution à l’étude des Rhodophytes de Wallonie, en relation avec la qualité des eaux. Natura Mosana, nouvelle série, 69, 15-30.

Une copie de ces textes peut être obtenue auprès de l’auteur à l’adresse suivante : guy.bouxin@skynet.be